Accueil > L’actualité > Colloque Projet et éducation populaire - 18 janvier 2016

Colloque Projet et éducation populaire - 18 janvier 2016

L’IUT de Bobigny / Université Paris 13 vous invite à participer au colloque Projet et éducation populaire : une complicité controversée, organisé par le département Carrières sociales, le lundi 18 janvier 2016 de 9h30 à 17h

Cette espace d’expression, de réflexion et de partage d’expériences a pour but de réunir professionnels, chercheurs et étudiants autour de la notion de projet et de la place centrale qu’il occupe en tant que mode opératoire dans l’éducation populaire.
Le colloque se veut un temps de co-formation pour l’ensemble des invités.

Si vous souhaitez des informations complémentaires : colloquebobigny gmail.com

Voici une liste non exhaustive des thèmes abordés durant le colloque, en attendant la diffusion de la programmation détaillé de l’événement.
Les thèmes du colloque

• Le projet, outil ou finalité ?
Du diagnostic à l’évaluation, le terme de projet désigne désormais un ensemble de méthodes, de procédures et de techniques quasi monopolistiques, en dehors desquelles il devient difficile de penser l’intervention des professionnels et l’initiative des habitants. Le projet est-il un outil ou une finalité ?
• Projet et expertise professionnelle
La professionnalisation de l’éducation populaire au cours des trente dernières années a favorisé la maîtrise des enjeux politiques, sociaux et économiques, dans un contexte de complexification administrativo-juridique de l’activité. Quelle place cette expertise professionnelle laisse-t-elle aux savoirs de l’expérience des bénévoles et des populations ?
• Le projet, outil d’émancipation ou source de dépendances ?
La professionnalisation de l’éducation populaire et son institutionnalisation ont accru sa dépendance à l’égard des financements publics. La généralisation des procédures d’appel à projet, voire d’appels d’offre, seraient-elles les nouvelle formes d’instrumentalisation et de contrôle de l’action des associations ?
• Projet et rationalité gestionnaire
Les critères d’évaluation inspirés de la rationalité gestionnaire et entrepreneuriale contaminent largement les projets socioculturels, sous couvert d’efficacité du New Management Public et de bonne utilisation des fonds publics. Mais quels sont les effets de cette « chalandisation » (Chauvière, 2006) sur les pratiques des associations ?
• Projets ascendants et participation des habitants
Faire avec et non à la place de. Est-il encore possible de promouvoir des projets aux logiques ascendantes et non descendantes, dont les populations sont les émettrices et non les destinataires ?
• Contre-projets ou hors projets : des expériences alternatives
Bien loin de la logique d’aide ou d’assistance, au-delà de l’intentionnalité et de la rationalité qui caractérisent le projet, des expériences alternatives sont menées pour faire émerger la parole des habitants, révéler leur propre pouvoir d’agir et co-construire des initiatives qui leur appartiennent.

Partenaires Region Ile de France | Se connecter | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0

Site réalisé par les CEMÉA Pays de la Loire | Hébergé par Siloh | SPIP